• Dr Alain SUPPINI

L’ACUPUNCTURE DANS LE TRAITEMENT DE LA RHINITE ALLERGIQUE

Dernière mise à jour : 23 sept.

NEZ BOUCHÉ ? MERCI LA MÉDECINE CHINOISE ?

La rhinite allergique est une maladie inflammatoire chronique majeure des voies respiratoires.

Un grand nombre d’enquêtes épidémiologiques a montré que la prévalence de la rhinite allergique augmente dans la population générale, entraînant une charge de morbidité importante en terme de santé publique.

Les médicaments désensibilisants tels que les corticoïdes nasaux et les antihistaminiques sont couramment utilisés pour traiter la rhinite allergique.

Cependant, l’utilisation des corticoïdes nasaux au long cours entraîne dans 20% des cas des effets indésirables (sécheresse muqueuse, épistaxis, …) et en outre, ces traitements deviennent progressivement inefficaces, conduisant le patient à augmenter les doses.

La désensibilisation quant à elle, si elle un effet très positif sur ce type de symptômes, demande une prise en charge de (très) long terme et n’est pas dénuée d’effet indésirables.

C’est ici que l’acupuncture trouve tout naturellement sa place dans le traitement de la rhinite allergique: dans une approche multimodale, c’est à dire en association avec les autres mesures thérapeutiques, elle permet la diminution des doses et durées de celles-ci, et par là même leurs effets indésirables.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout