• Dr Alain SUPPINI

TRAITEMENT DU COVID-LONG PAR ACUPUNCTURE.

UNE APPROCHE MULTIMODALE DU SYNDROME POST-COVID.

Le syndrome post-COVID (SPC), également appelé COVID-long, est une maladie complexe, touchant de multiples organes, et dont le diagnostic doit être évoqué lorsque les symptômes persistent 1 à 3 mois après la maladie à SARS-CoV-2 [1].

Les femmes sont plus touchées que les hommes, et le SPC apparaît plus volontiers lorsque la maladie initiale a été sévère.

Les symptômes les plus courant du SPC sont la fatigue, affectant 58% des patients, les maux de tête, les troubles de l'attention, la perte de cheveux et la dyspnée.

Les autres atteintes (accident vasculaire cérébral, myocardite), sont plus rares mais potentiellement mortelles.

Des anomalies d'imagerie de plusieurs organes sont trouvées chez 29 % des patients qui ont un SCP, notamment au niveau des poumons, du cœur, des reins, du foie, de la rate ou du pancréas

L’acupuncture [2], qui a massivement été utilisée par les hôpitaux en Chine pour accompagner le traitement du coronavirus, est aussi recommandée pour aider à soulager les symptômes du Covid long, en rééquilibrant notammentl'estomac, le rein, la rate, le foie et la vésicule biliaire.

Dans une étude menée par une équipe du Centre Universitaire de Cleveland [3], l'acupuncture montre qu'elle est particulièrement intéressante pour faciliter la récupération du SPC: du fait de son approche holistique, son utilisation dans un parcours pluridisciplinaire s'avère particulièrement intéressante pour traiter le COVID-long.

34 vues0 commentaire